10 Questions avec... Jeannette Altherr

10 Questions avec... Jeannette Altherr

Design d'intérieur : Qu'est-ce qui vous passionne le plus dans la conception de produits pour le bureau ? Où voyez-vous cet espace évoluer ?

Jeannette Altherr : La nature du lieu de travail a connu une révolution au cours des dernières années. Le bureau traditionnel existe toujours, mais la technologie d'aujourd'hui permet de travailler dans beaucoup d'autres endroits : bureaux partagés, bureaux temporaires, bars, espaces publics, salons, et la maison. Dans le même temps, des études portant sur l'interaction entre les espaces de travail et les travailleurs ont bouleversé les idées traditionnelles. Par exemple, s'il était auparavant mal vu de faire une pause et de se rencontrer devant la machine à café, les entreprises réaménagent aujourd'hui leurs espaces de travail pour provoquer exactement ces rencontres. En outre, on a de plus en plus conscience que les différents moments de la journée nécessitent des environnements de travail différents. Le mobilier devra être plus flexible et plus diversifié pour répondre à la diversité des styles de travail.

Notre idée de la technologie a également changé. Aujourd'hui, la technologie est invisible, silencieuse, intuitive et n'est pas un attribut du design à mettre en valeur. Tous ces facteurs combinés modifient nos idées sur l'apparence d'un espace de travail. Nous pensons qu'au lieu de considérer uniquement l'efficacité et la fonctionnalité, les gens vont commencer à rechercher des expressions plus individuelles pour leurs environnements de travail.

ID : Quel était le concept du nouveau showroom d'Arper à Milan ?

JA : Nous recherchons une sensation cohérente dans tous les espaces de showroom, mais avec une petite touche qui relie l'espace à chaque ville et culture spécifique. Le bois est un élément principal. Au fil des ans, les couleurs que nous utilisons avec Arper évoluent, mais le bois reste toujours un excellent partenaire qui peut apporter une expression nuancée à un espace et peut fonctionner comme une toile de fond, et non comme l'acteur principal. Le bois est utilisé dans tous les showrooms ; à Milan, il apparaît sous la forme de panneaux muraux en contreplaqué blanchi, que nous aimons ici pour son côté contemporain et conceptuel, tandis qu'à Stockholm, nous avons utilisé du chêne parce qu'il semble plus nordique et intemporel, par exemple.

Le bois clair est un matériau naturel et chaleureux qui vient enrichir les couleurs des textures des tissus. Ensemble, ils créent le juste équilibre.

ID : Quelle est votre stratégie pour intégrer l'ergonomie dans vos produits ?

JA : Nous essayons de ressentir et non d'analyser. L'ergonomie est un concept holistique ; le confort est le résultat d'un grand nombre de facteurs différents. En ce sens, nous recherchons une technologie qui s'efforce de mieux définir l'essence de la pièce, tout en créant une meilleure relation entre l'objet et la personne. Idéalement, cette technologie est invisible et intuitive. Elle doit chuchoter, pas crier - elle doit se fondre dans l'objet de manière transparente, de sorte que tout ce qui nous reste est une expérience.

ID : Parlez-moi du processus de conception de votre maison à Barcelone. Quelle a été l'expérience pour vous ?

JA : Vous devez vous demander ce qui est vraiment important pour vous. Nous voulions un lieu de vie calme : un espace silencieux pour nous détendre de notre rythme de travail effréné, un arrière-plan pour nos vies, nos objets et nos collections, et un lieu capable de changer avec nous au fil du temps. Enrica Mosciaro a été une partenaire formidable pour ce projet. Nous avons appris beaucoup de choses sur nous-mêmes, sur l'architecture et sur le paysage.


La maison de Jeannette Altherr. Photographie de Salva López.
ID : Qu'avez-vous en réserve pour la semaine du design de Milan ?

JA : Pour Arper : deux nouvelles collections de meubles (Cila et Arcos). Des mises à jour de collections existantes comme Parentesit, Catifa53 et Meety. Plus la direction créative de la communication et du nouveau stand d'Arper Salone, un design géométrique par Maio Studio. Nous avons également réalisé le concept de stylisme et les petites images filmées pour chaque scène.

Pour Noorth : deux nouvelles collections de salles de bain (Roma et Azuma). Pour Vibia : une collection de luminaires (Tempo) composée de différents abat-jour et supports. Pour Fast : une collection complète pour l'extérieur.


ID : Quelle est l'importance de l'image de marque pour les entreprises de design d'aujourd'hui ?

JA : L'image de marque et la communication deviennent chaque jour plus cruciales. Dans la concurrence croissante pour attirer l'attention, les gens ont besoin d'établir une confiance dans une entreprise fiable et compréhensible. Pour être convaincant, il ne suffit pas de faire du marketing. Tout est lié, du produit à tous les canaux de communication, donc tout doit être développé ensemble.

ID : Votre produit préféré (que vous n'avez pas conçu) ?

JA : Les lampes Akari de Noguchi et les chaises en bois courbé de Thonet sont toujours parmi mes préférés.


ID : Où avez-vous grandi et comment cela a-t-il influencé votre travail ?

JA : J'ai grandi en Allemagne, mais j'étais très proche de la France et de la culture méditerranéenne. En Allemagne, j'ai appris des valeurs telles que la responsabilité, la fiabilité et le désir de découvrir l'essence des choses. Dans la culture méditerranéenne, j'ai plutôt trouvé la légèreté, la sensualité et un lien avec les joies simples de la vie.

ID : Une source secrète que vous êtes prêt à partager ?

JA : Le jardinage.

ID : Un objet sans lequel vous ne pourriez pas vivre ?

JA : Un lit calme et confortable.